Shiva Shaffii

Shiva Shaffii

Femme-enfant/mère/startupeuse/artiste/pianiste, cette slasheuse qui transforme tout en or a de la divinité non seulement le patronyme mais aussi la totipotence et l’ubiquité, mais ses origines sont, elles, iraniennes. Parisienne dans l’âme, elle allie la vie artistique et l’élitisme à la française, et c’est en tant que présidente de l’association Courant d’art à HEC qu’elle s’épanouit. Des débuts, presque clichés dans la cosmétique lui imposent une tradition de l’image totalement dans le contrôle et la censure, tout ce qui l’exècre. Dans des tribulations la conduisant en Argentine, son pays désormais de cœur, elle met sa créativité au service des plus démunis. Rien ne l’arrête, la difficulté la stimule. De retour en France, cette mère de deux garçons prend à rebroussepoil les déboires de le vie de famille pour créer du lien autour de marques visant avec humour à l’harmonie du quotidien. Quand elle abandonne sa casquette de femme d’affaire c’est pour enfiler celle d’artiste stylo en main.

C’est alors presque un rituel qui accompagne son dessin automatique en état de quasi transe : la femme pressée se crée une bulle hors du temps où elle laisse s’exprimer sans autocensure sa violence intérieure. Son stylo et sa main doivent alors aller aussi vite que sa pensée et tenter en permanence de rattraper leur retard. C’est ainsi sans modèle ni idée de départ que se créent sous ses yeux des dessins d’une précision déconcertante et au symbolisme tout aussi poignant. Insatiable, Shiva Schaffi met sa palette de compétences au service de sa liberté et son travail artistique foisonne de cette envie d’explorer tout et tout le temps.

 

Exposition à la Pijama Galerie 

« Thérapie de Groupe » – Exposition collective du 9 juin au 24 juillet 2016

Deux autodidactes aux parcours que presque tout oppose se retrouvent enfermés dans un lieu intimiste.
C’est alors un huis clos silencieux, empreint de surréalisme, qui s’instaure, rythmé par deux monologues intercalés d’un puissant dialogue.
Les deux artistes expriment leurs angoisses, leurs peurs, leurs tourments sans autocensure. L’un esthétiserait-il son sujet, alors que l’autre prendrait son contre-pied en tourmentant l’esthétique ?
Le travail de ces deux écorchés vifs, dont la pensée se libère, nous confronte à notre propre incapacité à nous détacher de nos carcans quotidiens.

 

Pour lire le synopsis complet : Synopsis – Arnaud Martin & Shiva Shaffii – Thérapie de groupe

Exposition collective de Shiva Shaffii

Culture perchée, Mars 2015, Le Perchoir, Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *