Too Much Information – #ExpoTMI

De l’hyperpornographie à la télé poubelle en passant par les chaînes de « désinformation » en continu, la génération Z évolue dans une société où les 3 S du marketing : Sang, Sexe et Scandales ne sont désormais plus des leviers commerciaux, mais une simple réalité d’une lamentable banalité.

DSC_0925 - Version 2

Face à ce constat, il est légitime de s’interroger sur la relation que les individus de cette classe d’âge peuvent entretenir entre, d’une part, ce flot ininterrompu d’agressions visuelles, sonores… psychologiques et, d’autre part, les enjeux sociétaux et géopolitiques de demain.

La « nouvelle génération silencieuse » sort de son mutisme au travers de ces quatre artistes qui mettent en images la saturation de stimuli auxquels ils sont confrontés, révélant l’absence de hiérarchisation à laquelle leur cerveau est fatalement soumis. Repésentations sexuelles à tire-larigot, pauvreté, violence, désenchantement ou incitations permanentes à la consommation, tel est le quotidien visuel représenté ici : une virtualité bien réelle non plus uniquement véhiculée par la télévision, mais par tout et partout. Capturer ces instants, les exposer crûment, les analyser sans pour autant juger ouvertement ou les fuir de manière très consciente par des représentations aussi oniriques que surchargées ; sont autant de manières pour eux de prendre acte, de passer de spectateurs à acteurs, en véritables leaders d’opinion d’une communication à double étage.

Double étage, au propre comme au figuré, puisque c’est en descendant au sous-sol de la galerie – à la manière d’une plongée dans l’analyse inconsciente – que le sursaut de conscience se révèle. L’installation magistrale d’Hugo Andrade, telle de véritables clepsydres représentant le temps qui s’écoule, occupe tout l’espace. Ce « sang » qui coule est le même pour tous, mais différemment pour chacun. Plutôt que de brûler la vie par les deux bouts, le plasticien en devenir préfère encadrer cette frise temporelle par deux portraits qui lui sont chers comme un dialogue entre deux âges : cette femme que les horreurs des Khmers Rouges n’ont rendue que plus belle et ces enfants cambodgiens qui n’ont qu’une hâte, se battre pour avoir accès à cette liberté d’expression et d’informations, que nous semblons désormais redouter.

Une exposition poignante et colorée, qui évite le piège du patchwork criard, présentant le travail précis d’une nouvelle génération qui impressionne par sa maturité. Un exemple pour certains et un pied de nez aux plus anciens qui ne croient plus en la jeunesse.

Téléchargez le Synopsis TMI_VF